Meilleures ventes

Nouveaux produits

Nos magasins

Nos magasins

Nous vous accueillons du Lundi au Samedi de 10h à 19h

Informations

Quand la fraise se ramène...

Publié le : 18/03/2023 18:21:10
Catégories : Le Petit Reporter

Je ne suis pas un fruit !

Ni fruit, ni légume, ni même une baie, la fraise est en fait la base de la fleur du fraisier, qui gonfle suite à la fécondation, et qui sert comme support aux petites graines appelées les akènes. Les akènes sont en fait le vrai fruit du fraisier. 

En France, la fraise est administrativement reconnue comme un légume et la plante elle-même est une herbacée appartenant à la famille des rosacées.

Son nom latin, fragaria, vient du verbe fragrare, signifiant “embaumer” en français. Peut-être lui a-t-on attribué ce nom pour son délicieux parfum connu pour embaumer les sous-bois de nos forêts. 

Attention à la cueillette sauvage car vous allez partager votre amour de la fraise avec les renards, donc évitez de consommer ces fraises sauvages non lavées et crues!

  

La fraise, une histoire de tentation  

 

Symbolisant à la fois la bonté, l'ivresse et le délice, la fraise s’ancre dans nos mémoires collectives depuis des siècles.

Par exemple, dans la culture des Ojibwa, une tribu autochtone du Canada, on raconte que les âmes des défunts devaient résister à la tentation des fraises sous peine de ne plus pouvoir revenir sur terre.

Du côté de l’Europe, et plus particulièrement en Norvège, les feuilles du fraisier sont considérées comme des porte-bonheurs pour les femmes enceintes. Et dans certaines régions de Pologne ont dit que les fraises sauvages poussent sur les pas de valeureux guerriers et de saintes femmes. 




Des fraises hybrides: après Frankenstein, les Franken-fraises !

Pas Frankenstein, mais franken-fraise, car nos fraises d’aujourd’hui sont de véritables hybrides issues de croisements entre plusieurs variétés. 

En effet, la fraise européenne, petite, très parfumée et délicate, était déjà connue des Romains. Très appréciée à l’époque médiévale, sa récolte en milieu boisé était devenue populaire sous Louis VI. Plus tard, on retrouve des traces de culture de fraises des bois au XIVème siècle au sein même du jardin du Louvre.

Ce n’est seulement qu’à partir du XVIème siècle, avec la découverte des Amériques qu’ont été rapportées en Europe de nouvelles variétés porteuses de fraises beaucoup plus grosses. Émerveillés, les Européens ont de suite tenté les premiers essais d’hybridation. Les variétés les plus notables sont la Fraise de Virginie, rapportée par le navigateur et explorateur français Jacques Cartier depuis le Canada, et les Blanches du Chili rapportées par un officier français au nom providentiel de Frézier au XVIIIème siècle. A croire que le destin des fraises était déjà écrit dans les étoiles…

Actuellement plus de 600 variétés de fraises existent. Il ne vous reste plus qu’à choisir celle qui vous plaira le plus!

La fraise et ses bienfaits 

La fraise serait reconnue pour son action astringente capable de rééquilibrer et tonifier les peaux. 

On dit aussi que ses racines et ses feuilles contiendraient une forte teneur en tanins dont les propriétés seraient accessibles sous forme d’infusion. 

Pour ce qui est de son apport calorique, la fraise contiendrait environ 7% de glucides contre 23% pour la banane par exemple, ou encore 10% pour le melon. Cela fait de la fraise un fruit relativement peu calorique, mais très gourmand !

Mais bien sûr, mangez trop de fraises et vous risqueriez peut-être d’en être interdit ! Comme cela a été le cas pour Louis XIV en 1702…Courageux le médecin qui ose interdire les fraises à un roi!



La fraise aux fourneaux 



La fraise est l’un des fruits les plus consommés des Français. Sur le podium des confitures, elle est d’ailleurs en troisième position derrière l’abricot et la figue. 

En cuisine française, on retrouve un grand nombre de recettes, et notamment deux créer par le chef des rois au début du XXème siècle, Auguste Escoffier 

  • les Fraises à la Sarah Bernhardt, en l’honneur de la célèbre dramaturge : un sorbet ananas, mousse de curaçao et fraises fraîches.

  • les Fraises Monte Carlo : une meringue, fraises macérées dans du curaçao et mousse curaçao, chantilly fraise, sucre filé et violettes pralinées.



Autres idées recettes :

  • tiramisù à la confiture de fraises et zeste de citron vert

  • un fontainebleau à la confiture de fraise 

  • une tropézienne à la confiture de fraise

  • beignets maison à la confiture de fraise

  • duo de biscuits sablés fourrés à la confiture de fraise

  • barquettes maison à la confiture de fraise



La Fraises et la langue de Molière



Pendant que les Quebequoi vont se paqueter la fraise, les Français se la ramènent. La fraise colore notre langue avec quelques expressions bien sucrées : 

Ramener sa fraise : lorsqu'une personne “ramène sa fraise”, il intervient dans un sujet qui ne le regarde pas. La même expression peut aussi tout simplement signifier s'approcher ou se dépêcher.  

Se paqueter la fraise : expression québécoise qui sous-entend qu'on va boire de l'alcool et s'enivrer.

Être aux fraises : petite expression pour décrire une personne ayant la tête ailleurs.

Aller aux fraises : exprimer l’idée de flirter ou de marcher en prenant son temps. On imagine bien l’origine de cette expression…

  



Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)